Le hiatus dans les compétences commence t-il à la maternelle ?

Une étude réalisée auprès de 2200 mères de différentes nationalités par l’éditeur d’antivirus AVG sur des enfants de 4 à 5 ans  d’âge révèle que 22 % d’entre-deux connaissent au moins une adresse web (url), que 34 % savent ouvrir un navigateur et que 76 % savent jouer à un jeu en ligne, alors que (seuls) 67 % d’entre eux savent faire du vélo. L’étude ne dit pas combien savent jouer sur une console portable tout en faisant du vélo ;).
Doit-on conclure que les compétences juvéniles numériques ne s’ajoutent pas entre elles et qu’elles ont plutôt tendance à se substituer aux compétences basiques, puisque les scores de la même enquête sont nettement moins élevés pour la capacité à nouer les lacets !
Quelle anticipation, transposition doit-on effectuer pour la génération Y ? Faut-il renoncer à recruter des candidats ayant une capacité à écrire correctement  et, bientôt, à lire ? Aura t-on plus de mal à recruter des ingénieurs ayant une intelligence spatiale développées et ce d’autant plus que les petits français et les britanniques sont parmi les plus à l’aise dans le monde numérique, devant les américains et les japonais ?

Laissez un commentaire

 

 

 

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>