Le cloud devient une commodité

4.95 $/mois, qui dit mieux ? L’offre de Sitecloud est stupéfiante. Son instigateur et Pdg est Trey Gardner, pas vraiment un débutant qui vole de ses propres ailes après avoir quitté la plateforme EC2 d’Amazon. La barre est très haute pour les concurrents quand on voit que l’on profite dans l’offre d’un équilibreur de charge au sein des serveurs mutualisés. Outre le nom de domaine gratuit à vie, Sitecloud avance un up-time de 99.9 % soit moins de 9 heures par an de panne. Est-ce que l’on rêve à ce tarif là ?
Est-ce que l’on adresse avec cette offre que les  besoins d’une TPE ? Pas si sûr. Même dans les grosses structures, on privilégie dorévanant le démarrage de projets en mode start-up. Le marché de l’hébergement est fortement concurrentiel et même les plus gros opérateurs sentent la pression de leurs clients qui leur demande des offres similaires à celles offertes aux TPE: claires, rapides à contractualiser et à commander, ultra économiques, transparentes et évolutives. Cet exemple montre donc la voie. Tout est automatisé chez SiteCloud par cPannel et WebHosting Manager (et ceci explique le côté agressif de l’offre) . Qu’est-ce qui empêchera un mouvement de fond  d’atteindre inexorablement les fournitures de service Cloud de haut de gamme ? Un directeur informatique en quelques minutes choisit un service serveur, un service SAN, une bande passante dédiée vers Internet, et une poignée de services transversaux comme la messagerie, le tout sans intermédiaire, sans commercial, dans un marché plus compétitif car plus transparent.

Laissez un commentaire

 

 

 

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>