Un pur paradoxe: la nouvelle course aux talents

Le taux de chômage historiquement haut n’a pas provoqué de surabondance de talents sur le marché du travail. Au contraire, l’étude auprès de 300 grands managers dans le Monde prédit une pénurie sévère pour les RH de leurs Business Units critiques.
Voyage dans ce paradoxe.
La nouvelle série de rapports de Deloitte s’appelle Talent Edge 2020.

A la question posée: quelle est l’urgence en matière de recrutement critique ? Les réponses sont claires

• 71 des entreprises rencontreront dans les 3 ans plus de difficultés à développer la prochaine génération de leaders : la mise à la retraite des Baby Boomers ne fait qu’accroître la tension sur le développement  du leadership et du pipeline de la prochaine génération
• La course aux talents est mondiale: les talent managers sont priés fermement de mettre de nouveaux leaders, dans de nouveaux jobs et ce, dans de nouveaux pays.
• Différences notables dans les priorités pour les “World Class” talent leaders: les gestionnaires de carrière d’entreprises mondialisées ont  des priorités différentes, privilégiant l’investissement sur les talents pour le long terme.

L’étude d’IBM « Working beyond Borders Insights from the Global Chief Human Resource Officer Study » va dans le même sens


Les 3 faiblesses critiques dans la stratégie RH des grandes entreprises. Working beyond Borders IBM 2010.


Gestion d’une compléxité croissante, mondialisation, prise en compte des contraintes réglementaires accrues, gestion massive de l’externalisation, sont parmi les compétences clés demandées à ces futurs leaders. On voit mal comment une expérience acquise au cours de ces 15 dernières années sert dans ce nouveau contexte.

Laissez un commentaire

 

 

 

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>